Le Collectif

  • Le Collectif

    Ne pas respecter la mort de quelqu’un par l’importance de la sépulture et du rituel, c’est ne pas respecter l’humanité et notre propre dignité.
    Des habitants de la rue, des bénévoles et professionnels du secteur sans-abris, des citoyens… vivant ou travaillant à Bruxelles, ont été alertés par la précarité et la solitude dans laquelle certaines personnes sans-abri, ou ex sans-abri, pouvaient être enterrées.
    Pour faire face, ensemble, à cette réalité interpellante, ils ont créé en mai 2005 un collectif dont (...)